• Témoignages après l'atelier "Se connecter à l'enfant intérieur"

    Bonjour Marieli,

     Je voudrais te remercier pour cet atelier merveilleux en ce week-end ensoleillé.

    Il est assez courant, après un stage, atelier ou séminaire de développement personnel de ressentir un grand bienfait dans les jours qui suivent. Mais pour la première fois (et j'en ai fait beaucoup au cours des 10 dernières année), cet effet perdure et ne semble pas vouloir s'en aller.

    Je sais enfin ce qu'est le lâcher prise, la paix intérieure, autrement qu'intellectuellement. Je peux enfin, depuis cet atelier, le vivre dans tout mon être, l'expérimenter en live.

    Pouvoir pendant un week-end entier travailler avec la synergie du groupe et ainsi libérer des programmes dont on ne soupçonnait même pas l'existence, tout ça dans la simplicité et l'amour, la simplicité de l'amour.

    Moi qui m'étais spécialisée dans la culture intensive des pensées et émotions négatives, je n'en ai plus une seule ! Rupture totale de stock ! J'ai trouvé du travail sans en chercher, alors que je suis sans emploi depuis de longues années et l'argent n'est plus un problème. (Non !? J'ai écris ça ! Pas possible ?!).

    Je suis constamment connectée avec ma petite fille intérieure. Elle veut que je lui raconte des histoires alors, je l'emmène au cinéma, nous lisons des romans qui finissent toujours bien et font pas trop réfléchir, et nous regardons des télénovelas argentines sur internet ! Même pas honte !

    J'ai compris avec cet atelier que c'est par la (re)connexion avec notre enfant intérieur que l'on parvient à se (re)connecter avec son intuition et son Moi Divin. S'évertuer à entrer en contact avec ses guides quels qu'ils soient, avec son âme, à définir sa mission d'âme, ..., sans se reconnecter avec son Enfant Intérieur est une perte totale de temps. Avec l'Enfant Intérieur, on en tout ça en même temps ! C'est du Tout-en-Un !

    Je voudrais aussi remercier tous les autres membres du groupe pour avoir été là pendant cet atelier, pour m'avoir permis par leur présence de libérer des blocages que je partageais avec eux sans le savoir.

    Merci à vous tous d'avoir été là pendant cet atelier. J'espère qu'aujourd'hui vous ressentez la même joie inconditionnelle que moi. Donnez-moi des nouvelles de vos enfants intérieurs et de vous.

    A bientôt.

    °oO M. Oo°

    -----------------------------------------

    Bonjour, Maria Elisa
    ton message est rempli de douceur, et je t'en remercie.
    Oui bien sur tu peux faire partager mon expérience pour aider d'autre... aujourd'hui, je suis une autre Nicole, et je m'aime, complètement, comme je suis... et je vois déjà les effets autour de moi... l'enfant intérieur est notre richesse, mais, avant je ne le savais pas, je croyais qu'il allait encore une fois me plonger dans l'abandon et la tristesse... il faut juste trouver le chemin qui mène à lui, et je l'ai trouvé, grace à cet atelier.


    Voici le témoignage où j'ai changé le prénom:

    Je tenais à te dire Merci pour le stage. j'ai fais des rencontres très riches, de très belles rencontres, et surtout une qui m'a bouleversée, jamais je n'ai pensé, durant toutes ces années qu'elle serait possible.
    j'ai pu aller vers ma petite fille intérieure, assez facilement, d'ailleurs, la porte du jardin était entre-ouverte. Bien sur, elle était cachée, un peu apeurée, mais m’avançant doucement vers elle, je me suis agenouillée devant elle, et elle a sortie la tête de derrière la fontaine. En premier on s'est regardé : on était pareil, on s'est reconnu tout de suite, on a eu un petit fou-rire.... "mais on est pareil" même encore maintenant, malgré toutes ces années.... "combien d'années que je t'attends" m'a t elle dit ??? ça fait au moins 45 ans, je crois... et elle m'a dit " 45 ans, et trois mois, et quelles heures"....
    et on s'est parlé,....
    Pourquoi ce grand chagrin ???? après la mort de Papa...
    et bien parce que je n'ai pas pu lui dire 'Je t'aime', pas pu lui dire au revoir, pas pu lui dire qu'il est le meilleur papa du monde, et que j'ai beaucoup de chance d'avoir un tel papa... rien pu lui dire.
    et dès son départ, tout le monde est parti, avec son propre chagrin, et je suis restée seule, seule à comprendre, seule à gérer ma peine, et je n'avais pas de réponse....
    et toi aussi, Nicole du futur, tu es partie,me laissant seule, sans te retourner, sans prendre ma main....

    alors, je lui ai dis : 

    je suis venue, aujourd'hui, avec toutes ces personnes, pour te demander pardon, pardon d’être partie, moi aussi, pardon pour ne plus avoir, après le décès de papa, le courage de parler, le courage de te garder près de moi, le courage de mettre des mots sur ce chagrin, et tu vois, aujourd'hui, je suis venue, avec l'énergie de tout ce groupe de parole, je suis venue pour te prendre dans les bras, ma petite fille, et te dire que je t'aime, que je vais te garder, dans mon coeur, pour toujours, que tu ne seras plus jamais seule, et que tu n'auras plus jamais peur... mais je dois te dire, aussi comme tu m'as manquée, comme toutes ses années ont été difficiles, sans toi, et sans ton amour. Aujourd'hui, voilà nous sommes deux, deux pour affronter la vie, notre nouvelle vie, alors grace à ton amour, et je t'offre le mien, rien ne sera plus jamais insurmontable...
    je l'ai serrée dans mes bras très fort, et la chaleur de son petit coeur m'a fait un bien fou... nous sommes deux maintenant, comme il est bon de vivre cet instant magique...
    je me sens grandi, je me sens forte, enfin, je sais, je comprends, on a effacer de l'ardoise noire, 45 ans de souffrance et de non dits. 
    merci, la fée, tu es venue, tu as effacee cette ardoise noire, et tu as mis de la poudre dorée, partout dans ce jardin, un jardin fleuri, qui sent bon. et toi, petite nelly  tu m'as dis. poses cette grosse  valise, lourde, poses la ici, tu n'en n'as plus besoin... 

    merci Maria-élisa... jamais je n'ai voulu faire ce deuil avant, je ne voulais pas d'un deuxième abandon, et grace à toi, à eft à toute l'énergie, à la vie, et bien, oui, je viens de déposer à mes pieds, une énorme valise : et je n'en n'ai plus besoin...
    je n'ai pas pu te raconter mon histoire, alors je tenais à te la dire par écrit.
    je n'oublierai jamais ta rencontre, et si tu viens, un jour dans ma région, peut etre allons nous nous revoir, merci pour ta dédicace,
    bonne continuation, et je fais le voeu que chacun puisse trouver, comme moi, un jour, le chemin de la lumière....
    merci, je t'aime.

    Nicole (Mai 2014)